Spirale

Formé à l’initiative de Marianne Muller, l’ensemble SPIRALE se plait à faire sonner toutes sortes de répertoires dédiés à la basse de viole soliste. Qu’il soit français, anglais, allemand, italien ou espagnol, ou encore d’ Europe Centrale, etc., cet instrument a sucité un tel imaginaire tout au long de presque trois siècles, ainsi qu’aujourd’hui d’ailleurs, une telle variété de styles et de fonctions dans l’histoire de la musique, que les espaces à découvrir et à faire découvrir ne manqueront jamais.

Les programmes marquants

DE MARIN À MARAIS

"Les Folies d'Espagne " du II ème Livre des Pièces de Violes : 32 variations.
Suite en mi mineur du II ème Livre de Pièces de Violes.
Le Labyrinthe du IV ème Livre de Pièces de Violes.

PORTRAITS CROISÉS

Ce programme, s'amuse à dépeindre un groupe de musiciens français, qui tout au long du XVII ème et du XVIIIème siècle, se sont fait le portrait, voir l'auto- portrait, le plus souvent avec beaucoup d'esprit. Se croiseront Ste COLOMBE, de Visée, Marin Marais, Jacques Duphly, Antoine Forqueray, Jean-Philippe Rameau

AUTOUR D'AUGUSTO KÜHNEL & JOHANNES SCHENK

L'Allemagne du XVIIème siècle, où la suite de danse française a laissé trace de son souvenir.

Les membres de l'ensemble

VIOLAINE COCHARD, CLAVECIN

Diplômée du CNSM de Paris en 1994 (1ers prix à l'unanimité de clavecin et basse continue) et du 1er Prix du Concours International de Clavecin de Montréal en 1999, Violaine Cochard partage son temps entre ses activités de soliste, de chef de chant, et de chambriste au sein de nombreux ensembles baroques notamment Amarillis dont elle est membre fondateur et se produit en Europe, en Amérique latine, au canada, au Japon, en Inde, en Chine et en Turquie.
Violaine Cochard a enregistré une trentaine de disques pour différents labels dont 3 en solo consacrés à François Couperin et J.S Bach. 
Elle aime également collaborer avec des musiciens d'univers variés, comme le pianiste de jazz Édouard Ferlet ou le groupe de musiques actuelles Tram des Balkans.

CLAIRE ANTONINI, Luth et théorbe

Luthiste, diplômée du Conservatoire Supérieur de Musique de Lyon, Claire Antonini est considérée comme l’une des spécialistes de la Musique Française pour luth du XVII° siècle, musique à laquelle elle a consacré trois enregistrements.
Elle se produit en tant que soliste mais accompagnent aussi les chanteurs et instrumentistes tels que Philippe Jaroussky, Monique Zanetti, Isabelle Poulenard, Stéphanie d’Oustrac, Marianne Muller… Elle joue également au sein de différents orchestres baroques : « Le Concert d’Astrée », « Les Arts Florissants », « Le Concert Spirituel », « La Grande Ecurie et la Chambre du Roy »…
Titulaire du Diplôme d’Etat de Musique Traditionnelle ainsi que le Certificat d’Aptitude de Musique Ancienne, elle mène depuis de nombreuses années des activités pédagogiques dans différents Conservatoires.

Emily Audouin, viole de gambe

Emily Audouin a commencé à étudier la viole de gambe auprès de Danièle Alpers. Alors qu’elle poursuit des études d’allemand et de musicologie à l’université de Bordeaux III, elle décide de s'orienter plus spécifiquement vers la musique et travaille au C.R.R. de Tours dans la classe de Christine Plubeau, avant d’intégrer la classe de Marianne Muller au C.N.S.M.D. de Lyon (diplôme en 2004).
Ensuite, son parcours lui a permis de rencontrer des ensembles comme Spirale (Marianne Muller), La rêveuse (Florence Bolton & Benjamin Perrot), Suonare & Cantare ( Jean Gaillard), La grande écurie et la chambre du Roy, (Jean-Claude Malgoire), Amarillis (Héloïse Gaillard et Violaine Cochard), Correspondances (Sébastien Daucé) Par ailleurs, elle participe régulièrement à des enregistrements discographiques avec ces ensembles.
Elle enseigne la viole de gambe en région parisienne, au sein de deux conservatoires. Elle joue régulièrement, notamment sous les directions de Michel Laplénie, Jean-Claude Malgoire, Jean Gaillard et a l’occasion de se produire à l’étranger (Italie, Suisse, Inde, Allemagne). Elle a joué lors de plusieurs festivals : Ambronay, le festival d’automne de Saint Etienne, le festival du Périgord noir, festival de Saint Donat, et a participé à plusieurs enregistrements dont les « Cantates pour la passion » de Buxtehude sous la direction de Michel Laplénie, l’ « Orfeo » de Monteverdi avec Jean Claude Malgoire, un opéra pour enfants (Max et les Maximonstres, sous la direction Jean Gaillard).
Elle a enseigné au CNR d’Angers et travaille actuellement au conservatoire de Bobigny.

Sylvia Abramowicz

Sylvia Abramowicz a été séduite très tôt par la musique ancienne et commence son apprentissage par la flûte à bec puis par la viole de gambe à la Schola Cantorum de Paris, qu’elle approfondit au Conservatoire Royal de La Haye (Pays-Bas). Elle étudie ensuite la viole avec Jordi Savall à la Schola Cantorum de Bâle.
Elle obtient en 1988 un Diplôme d’Etat d’Instruments Anciens et en 1998 le Certificat d’Aptitude de Musique Ancienne. Elle enseigne la viole au Conservatoire de Saint-Cloud.
Sylvia Abramowicz est invitée à jouer avec les principaux ensembles de musique ancienne (le Poème Harmonique, L’Ensemble Pierre Robert, Doulce Mémoire, Le Collegium Vocale de Gand,…) , avec une prédilection pour la musique Renaissance, pour les assemblages inédits de musiques traditionnelles/musiques anciennes et pour les créations de musiques nouvelles.
En 1985 elle fonde avec Jonathan Dunford l’ensemble A 2 Violes Esgales, qui se produit régulièrement en Europe, Asie et aux U.S.A. Sylvia Abramowicz a participé à de nombreux enregistrements.

CHARLES-EDOUARD FANTIN, Guitare et Luth

Kinésithérapeute de formation, Charles-Edouard Fantin se consacre seul à l’étude du luth renaissance, du théorbe et de la guitare baroque. Puis, dans la classe d’Eugène Ferré, il obtient le diplôme du C.N.S.M.D. de Lyon.
Depuis, il est très régulièrement sollicité comme continuiste pour les plus grands ensembles de musique ancienne tels La Garnde Ecurie et la Chambre du Roy (direction Jean-Claude Malgoire), A sei Voci, Dulce Mémoire, Labyrinthes (Eugène Ferré), La fenice, Elyma (Gabriel Garrido), l’ensemble Stradivaria (Daniel Cuiller), Huelgas (Paul Van Nevel), les Sacqueboutiers de Toulouse, la Maîtrise Notre Dame de Paris, …

Marianne Muller, viole de gambe

Après un cursus complet dans la classe d'instruments anciens de la Schola Cantorum de Paris, c'est la viole de gambe que Marianne Muller choisit pour continuer son chemin de musicienne. Elle se forme auprès de Wieland Kuijken (diplôme de soliste du Conservatoire Royal de La Haye).
Actrice et témoin du renouveau baroque, elle mène dès lors une carrière de concertiste qui la conduit dans le monde entier, tant par ses qualités de soliste que de chambriste. On a pu l'entendre dans des ensembles tels que Les Arts Florissants, La Chapelle Royale, Amalia, Hespèrion XXI, Les Eléments, Les Nièces de Rameau, Willima Byrd, Akadêmia, Les Inventions...
Lire la suite